Fedora sur Sony Vaio SB1

De SeRoM - Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Sony Vaio VPC-SB1X9E

Introduction

Ca doit faire maintenant une petite année que j'ai mon Sony Vaio. J'y avais directement installé une Debian (comme vous pouvez le lire dans cet article). Je suis toujours ravis de ce portable. Par contre je me suis lassé de quelques petits soucis que j'ai trainé avec Debian. Comme:

Voilà j'ai donc décidé d'aller voir si l'herbe était plus verte ailleurs. Puisse que je parle d'herbe plus verte, j'ai tous de suite écarté Ubuntu. Je suis extrêmement déçu de la direction prise depuis ses deux dernières release. Par contre vu que je suis continuellement dans du Red Hat au boulot j'ai décidé de testé Fedora.

Status de ce qui fonctionne

A première vue en 'boot live'

Graphique (2D) Wifi Clavier / Touchpad Ports USB
Ok Ok Ok Ok

Après installation

Draft Draft / Brouillon
Cette page/chapitre est un brouillon, pas un article ou une règle, et peut être incomplète ou non-fiable! Vous êtes invités à faire des suggestions en page de discussion.

Ou devrais-je dire ce que je suis parvenu à faire fonctionner.

Graphique Son Wifi, BT Webcam Clavier / Touchpad Ports USB, lecteur CD, SD Veille / hibernation
2D - Ok

Acc. 3D -

HDMI - Non testé

Ok Wifi - Ok

BlueTooth - Ok

Webcam - Ok

Micro - Ok

Clavier - Ok

Tch Spéc - la plupart

Touchpad - Ok

USB - Ok

CD/DVD - Non testé

SD - Ok

Veille - Ok

Hibernation - Ok

Installation

Quelle architecture? 32 ou 64 bits

Comme on l'a vu pour l'installation de Debian, les processeurs core i3 ont une architecture 64bits. Pour Fedora, on télécharge donc l'image taggée x86_64.

Réfs.

Installation

Rien de plus sorcier, clic le bouton, le bouton tout rond et il est parti. Le menu de partitionnement est un peu déroutant mais on arrive a ce que l'on veut sans trop de problème.

Ajout de repos

A l'instar de Debian, uniquement les paquet bien libre 100% pure race sont autorisé dans les dépots officiel. Il est toujours mieux de rajouter quelques dépots extra pour avoir une machine plus fonctionnelle.

Donc pour pouvoir tester le son, la 'non-mise en veille' lors de lectures de videos, ... c'est mieux de rajouter de quoi lire des fichiers multimedia non libre également. Rien de mieux que la doc sur le wiki fedora-fr.

 fedoraRelease=$(sed 's/Fedora release \(..\) (.*)/\1/' /etc/redhat-release)
 dnf install https://download1.rpmfusion.org/free/fedora/rpmfusion-free-release-${fedoraRelease}.noarch.rpm
 dnf install https://download1.rpmfusion.org/nonfree/fedora/rpmfusion-nonfree-release-${fedoraRelease}.noarch.rpm
 #dnf install --nogpgcheck http://rpm.livna.org/livna-release.rpm
 dnf install --nogpgcheck http://rpms.remirepo.net/fedora/remi-release-${fedoraRelease}.rpm
 dnf install --nogpgcheck http://linuxdownload.adobe.com/adobe-release/adobe-release-x86_64-1.0-1.noarch.rpm

Creation d'un environement de build d'RPM

Cet environement sera util par example pour créer un RPM à parti des sources de ffmpeg.

 useradd builder
 dnf groupinstall "Fedora Packager"
 dnf groupinstall "Development Tools"
 
 su - builder
 rpmdev-setuptree
 exit
 

Ajout de quelques paquages

Quelques outils indispensables:

 dnf install vim wget libreoffice-langpack-fr flash-plugin gimp inkscape gnome-tweak-tool dconf-editor brasero keepassx gtg

Quelques codec:

 dnf install gstreamer-plugins-bad gstreamer-plugins-bad-free-extras gstreamer-plugins-bad-nonfree gstreamer-plugins-ugly gstreamer-ffmpeg gstreamer1-libav gstreamer1-plugins-bad-free-extras gstreamer1-plugins-bad-freeworld gstreamer1-plugins-base-tools gstreamer1-plugins-good-extras gstreamer1-plugins-ugly gstreamer1-plugins-bad-free gstreamer1-plugins-good gstreamer1-plugins-base gstreamer1

Note

Note

Visiblement depuis Fedora 25 (p-e avant), il n'est plus nécessaire de reinstaller FFmpeg depuis les sources pour activer les codeco AMR et FAAC.

On termine par installer VLC

 dnf install vlc

Graphique

Il y a deux cartes graphiques.

 ~# lspci | grep VGA
 00:02.0 VGA compatible controller: Intel Corporation 2nd Generation Core Processor Family Integrated Graphics Controller (rev 09)
 01:00.0 VGA compatible controller: ATI Technologies Inc Seymour [Radeon HD 6400M Series]

On va voir plus bas comment indiquer à notre Linux de gérer cela.

Carte Intel

La carte Intel est directement reconnue

 ~# lspci -v | grep VGA -A10
 00:02.0 VGA compatible controller: Intel Corporation 2nd Generation Core Processor Family Integrated Graphics Controller (rev 09)
 ...
 Kernel driver in use: i915

Et elle est fonctionnelle en 2D et 3D:

 # glxinfo | grep "direct rendering"
 direct rendering: Yes

Carte ATI

 ~# lspci -v | grep VGA -A10
 01:00.0 VGA compatible controller: ATI Technologies Inc Seymour [Radeon HD 6400M Series] (prog-if 00 [VGA controller])
 ...
 Kernel driver in use: radeon

Switcheroo

Bonne nouvelle ici (fedora 18) tous les prérequis (option kernel, FS debug, ...) sont directement là.

On peut directement faire joujou avec des 'echo' dans le fichier 'switch'. Par contre si on veut une config au démarrage, il faut mettre en place un fichier rc.local qui n'extiste plus (Ref).

 ~# vim /etc/rc.d/rc.local
       #!/bin/sh
       chgrp switcheroo /sys/kernel/debug/vgaswitcheroo/switch
       echo OFF > /sys/kernel/debug/vgaswitcheroo/switch
 ~# chmod +x /etc/rc.d/rc.local
 ~# ln -s /etc/rc.d/rc.local /etc

Comme sur Debian, on va créer un groupe switcheroo dans lequel on va placer tous les utilisateurs de la machine. C'est plus propre de donner les droits comme ça.

 ~# groupadd switcheroo
 ~# usermod -a -G switcheroo monUser1
 ~# usermod -a -G switcheroo monUser2

Vu que je n'utilise pour ainsi dire jamais la carte discrète, je me satisfait de la désactivé (en espérant que cela économise la batterie) et d'avoir à la réactivé à la main si besoin.

Mais pour ceux qui veulent, il y a moyen de mettre en place un joli petit script (voir la page Debian sur Sony Vaio SB1).