NTP

De SeRoM - Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Description

Nos ordinateurs ont une horloge au quartz qui a une fâcheuse tendance à dériver jusqu’à plusieurs secondes par jour. Pour un certain nombre d'applications, il est appréciable que l'horloge soit le plus à l’heure possible. Pour ça on va utiliser le protocole NTP (Network Time Protocol). Des serveurs de temps (ui sont directement branchés à des horloges atomiques) diffusent sur le réseau un temps universel coordonné (UTC). L’unité de ce temps universel correspond au nombre de secondes écoulées depuis le 1er janvier 1900 à minuit. Notre serveur devra adapter lui-même ce temps avec notre fuseau horaire et le changement d’heure d’été et d’hiver.

Fonctionnement de NTP-Simple et NTPdate

Une première solution est de lancer de manière régulière une synchronisation à l’aide de la commande ntpdate programmée en tâche de cron. C’est loin d’être une bonne solution, et ce, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, un changement brutal de l’heure sera effectué sur le système, ce qui peut engendrer des incohérences. On peut essaiment imaginer les conséquences désastreuses si se changement devait arriver en pleine tache de back-up où la synchronisation qui se base sur les dates de modifications. Le second effet néfaste de cette solution est la charge que devrait subir les serveurs de temps si toutes les machines demandaient la mise à jour en même temps et de façon régulière (tout les heures par exemple). Cela entraînerait des délais de transmission beaucoup plus grands et donc une perte de précision.

Le démon NTP-Simple nous propose une solution bien plus adéquate. À la place, de changer brutalement l’heure du système ce démon va jouer sur la vitesse de l’horloge : accélérer la fréquence si la différence entre le temps UTC et le temps local est positif, et réciproquement. Notre premier problème est résolu. Pour ce qui est du second problème, tout simplement plus NTP-Simple constate que l’horloge locale se rapproche du temps UTC, moins il effectuera des requêtes au serveur. Et réciproquement, s’il constate de plus en plus de décalage. On a donc plus de requêtes massives à heure fixe sur les serveurs de temps.

On peut noter qu’on exécutera tout de même une fois ntpdate avant le premier lancement de NTP-Simple, pour ne pas commencer avec un écart trop grand entre le temps local à notre machine et le temps UTC.

Étape d’installation

  • Installation des pacquages nécessaires à NTP :
apt-get install ntp-simple ntpdate
  • Rajouter les serveurs miroirs belges dans le fichier de configuration /etc/ntp.conf.
server ntp1.oma.be
server ntp2.oma.be
  • On va forcer une première fois la mise à l’heure de l’horloge du Bios (après c’est le démon ntp-simple qui s’en chargera).
ntpdate ntp1.oma.be
hwclock --systohc --utc
  • On relance le démon de NTP :
/etc/init.d/ntp restart

Fichier de configuration:

  • /etc/ntp.conf Sert uniquement pour indiquer les serveurs de temps miroirs localisés en Belgique.